Espaces Communs

On a qu’une seule occasion de faire une bonne première impression !

Lieu stratégique s’il en est, l’espace d’accueil, vitrine de votre entreprise est le premier message fort que vous envoyez aux visiteurs. Dès l’entrée, ils doivent être rassurés, percevoir votre identité, votre style, vos domaines d’activités, bref, il faut être cohérent avec ce que vous êtes et ce que vous faites. Mais l’accueil est aussi un espace de travail pour vos salariés, un espace d’attente pour les visiteurs et de plus en plus souvent un espace de vie.

Avec quoi ?

Des luminaires d’ambiance, chauffeuses, chaises pieds bois, revêtements tapissés, fauteuils cosy, tapis, décoration, tableaux, sculptures, plantes, présentoirs, vitrines, fontaines…
Les matériaux définissent le style : bois, stratifié, verre, métal, acier, cuir…
Des modules acoustiques, des suspensions, des luminaires…

La banque d’accueil doit permettre le positionnement des outils bureautiques communs en prenant soin de préserver la discrétion, le poste de travail étant ouvert à la circulation. Les dimensions doivent être adaptées au travail et aux outils mais aussi au volume de la pièce et au nombre d’agent d’accueil.

Il est important de faire le point sur les fonctions diverses que le personnel doit accomplir pour réduire ses déplacements : Gestion des clés, des plannings, des salles de réunion, des salons de réception, du standard téléphonique, des boissons… Le positionnement doit-être judicieusement choisi pour guider naturellement le visiteur, faciliter les déplacements des agents d’accueil vers les salons de réception, salle de réunion ou les bureaux, permettre un accès rapide et bref des visiteurs et membres du personnel.

Avec quoi ?

Notre très large gamme de banque d’accueil, sur mesure, comptoirs, rangements, cloisons sol plafond pour délimiter l’espace, séparateurs visuels, acoustiques…
Signalétique, tableaux d’affichage, armoires à clés…

Pour l’accueil et pour l’attente, il est impossible aujourd’hui de travailler nos espaces sans penser aux personnes à mobilités réduites.

Avec quoi ?

Module PMR banque d’accueil, table, bureaux sans comptoir…   

Imaginer un espace 3 en 1 où il est possible de travailler, d’échanger, se détendre et même recevoir vos clients. Un même espace peut avoir différentes fonctions.

Exemple : la salle de réunion se transforme en espace déjeuner le midi, espace détente pour échanger, ou zone de réception conviviale pour les clients.

Coin des astuces

Posez-vous les bonnes questions :
Quel est le leitmotiv de votre entreprise ?
Que souhaitez-vous transmettre à votre public et vos visiteurs ?

Votre accueil doit être à votre image, et doit évoluer plus régulièrement encore que vos espaces de travail.
Que pensez-vous d’un mobilier rustique ou vétuste à l’accueil d’une entreprise ?

Fidélisez, attirez :
NB : vos clients ne sont pas les seuls à franchir potentiellement le seuil de votre porte. Vos collaborateurs sont les premiers à le faire. Pour votre culture d’entreprise et votre marque employeur, travaillez votre première impression.

Osez le changement :
Grâce à des systèmes de financement sur mesure comme le leasing, optez pour un changement tous les 5 à 6 ans !

Couleurs, ambiances :
Privilégiez les coloris clairs, neutres et lumineux (voire une banque d’accueil lumineuse) plutôt que les teintes bois sombres ou les couleurs trop flashy.

Rangez !
Un poste d’accueil mal organisé, non rangé, négligé transmettra les mauvais signaux à votre public. Veillez à ce que les câbles ne traînent pas par terre, que les papiers ne volent pas sur le bureau, que les classeurs soient bien rangés, les armoires fermées…

Fini le temps des bâillements en réunion… On dynamise !

Les salles de réunion et les salles de conseil sont des lieux à privilégier dans l’entreprise. Outre les réunions classiques, cette salle aux multiples fonctionnalités est utilisée pour les réceptions, les formations, les évènements, les présentations aux clients et désormais les brainstormings et la visioconférence. Elle devient une salle presque publique et mérite toutes les attentions, particulièrement lors du choix du mobilier.  Tables, chaises, et accessoires seront parfois transportés à l’autre bout du monde par la visioconférence.

Nos conseils pour réussir votre salle de réunion :

Optimiser les mètres carrés.

Votre salle de réunion n’est plus un empilage de tables et chaises. C’est un lieu d’échanges, répondant à de multiples usages (réunion formelle ou informelle, restauration rapide, accueil du client, espace détente). Les mètres carrés rarement occupés deviennent polyvalents et utilisés.

Créer une zone de stockage.

La création d’un local de rangement contigu pour le stockage des éléments non utilisés est bien plus judicieuse et plus économique que la création d’une salle de réunion pour chaque usage. Dans le cas de salles de réunion multiples, ce local de rangement sera astucieusement positionné pour être commun à plusieurs salles.

Travailler l’esprit de modularité.

Tout devra être pensé pour optimiser les temps de transformation. Certains éléments devront être judicieusement positionnés, d’autres particulièrement mobiles ou facilement transportables, d’autres à camoufler, d’autres compacts pour minimiser les volumes lors du stockage.

Avec quoi ?

Tables rabattables sur roulettes, tables avec surface écritoire, siège sur roulettes avec tablette intégrée, mange debout, tabourets, cloisons de séparation, canapés, chauffeuses…
Cloisons sol plafond aluminium, cloisons de séparation, rayonnage, étagères, meubles de rangement, chariots pour pliantes tables ou chaises empilables…
Électrification par trappes accès pour la mobilité électrique, tables connectées, chaises empilables, chaises à roulettes…

Avec quoi ?

Écrans interactifs, paper board, tableau émaillé blanc, mur écritoire…
Des canapés, poufs, tables basses, chaises, fauteuils, chauffeuse, mange debout, tabourets…
Vitrines en verre, étagères fixées au mur, armoire, niches ouvertes…
Armoirette à fixer au mur, présentoirs, grille d’exposition…

Circuler : l’implantation des tables et chaises doit permettre la circulation des personnes sans dérangement du collectif (passage de 100-120 cm) et une vue d’ensemble pour chacun des invités. Ne réduisez jamais le passage en-dessous de 75 cm. Largeur minimum de 60 cm par personne (80 cm pour aménagement standing). Profondeur de 80 cm minimum si usage de la table avec 2 personnes face à face (100 cm pour aménagement standing). Vérifier que la largeur disponible entre les pieds de table soit compatible avec la largeur des sièges pour permettre le positionnement des sièges sous la table.

Avec quoi ?

Notre bureau d’études est là pour vous aider dans la prise de recul global et l’étude de zoning.
La colorimétrie des murs, le revêtement des chaises, sièges ou fauteuils, du mobilier ludique…
Lumière blanche de préférence supérieure à 3000 Kelvin (2000 à 3500). Prévoir 2 intensités d’éclairage possibles, (2 commandes dont 1 principale et 1 d’appoint). Détection de présence pour mise en marche et arrêt automatique. Dalle LED peut consommatrice d’énergie. Dans le cas de webconférence, l’éclairage doit être particulièrement soigné vers les emplacements les plus éloignés de la caméra.
Dalles acoustiques encastrées dans le faux plafond, ou en saillie, suspendues… Panneaux acoustiques sur les murs ou en suspension. Vous pourrez allier l’utile à l’esthétisme par un jeu de couleurs, dimensions, formes, épaisseurs ou photos imprimées.

Coin des astuces

Certaines zones peuvent être masquées ou séparées ; les panneaux coulissants optimisent le visuel lors du changement d’usage et les temps de transformation en évitant le déplacement du mobilier.
Installer des stores acoustiques devant les vitrages permet d’apporter un confort visuel aux visiteurs en cas de soleil, mais également de travailler le confort acoustique. Le son est une fréquence qui adore rebondir, le verre fait partie de ses meilleurs alliés.
Garnir les assises et le dossier avec un revêtement tissu permet au visiteur d’être mieux installés, surtout si les réunions durent plus de 30minutes, mais ont également une capacité (moindre que les panneaux) d’absorption du son.

Le règlement général de la protection du travail impose une température comprise entre 20 et 25°C. En salle de réunion, les utilisateurs ayant peu ou pas d’activité physique et étant légèrement habillés, nous vous conseillons 23°C.

Bien dans sa tête, bien dans son corps, bien dans son job !

Un salarié heureux au travail est un salarié plus productif, plus efficace, plus engagé en temps et en investissement personnel. Cette forme de management moderne valorise l’Humain et accroît le sentiment de reconnaissance qui est un facteur de motivation et de dépassement de soi.

Le dirigeant répond à l’obligation légale en assurant la santé physique et psychologique de ses salariés (prévention des risques). Les espaces détente sont le cœur de l’identité de l’entreprise : on y joue, se détend, se repose, on y dort même parfois, ou on échange avec ses collaborateurs autour d’un café

Avec quoi ?

Mange debout, tabourets, tables, chaises…

Avec quoi ?

Canapés, fauteuils, sièges, chauffeuses, lounge, mange debout, tables, meubles connectés, prises intégrées, écrans de TV, ordinateurs…

Certains sites comme ceux qui pratiquent les 3×8, ont besoin de coins de repos où les collaborateurs peuvent dormir sur place ou se reposer.

Avec quoi ?

Sièges massant, luminothérapie, murs de sel d’Hymalaya, espaces libres pour recevoir des activités (pilates, yoga, sport).

Même adultes, chacun garde une partie de son âme d’enfants. Les collaborateurs aussi ! Le jeu est un allié pour fédérer les gens, les équipes, créer des souvenirs communs, fidéliser les salariés en poste…

Avec quoi ?

Billard, Babyfoot, comptoir libre-service, jeux vidéos, télévision, écrans interactifs…

Coin des astuces

Si c’est un espace détente dit « de repos » où les collaborateurs peuvent dormir ou se relaxer sur des fauteuils, privilégier des « cases » individuels, séparées par des cloisons mobiles ou cloisons sol plafond. Pour se détendre, nous avons besoin de nous sentir à l’abri des regards, seuls.

Managers, dirigeants, c’est à vous d’inculquer ces temps de repos et de faire en sorte qu’ils soient permis, et pratiqués. Bon nombre de collaborateurs ont peur du jugement des autres et de leur direction sur les temps de repos. Cela fait partie de votre culture d’entreprise.